024

 

 

"C’est au début des années 70 que Gilles de Brissac, botaniste émérite, se retrouve à la tête du château et du village d’Apremont sur Allier, l’un des plus beaux villages de France, héritage de ses grands parents Schneider. Désireux de lui redonner vie, il décide de créer un jardin ouvert au public, qu’il souhaite dans la tradition de ceux du National Trust en Angleterre, en intégrant le jardin au village et le village au jardin. Aidé de Gérard Mandon, et de quelques entrepreneurs et pépiniéristes, l’aventure débute avec la plantation de cyprès, gingkos bilobas, metasequoias, liquidambars, hêtres pleureurs, cyprès chauves, mêlés à des arbustes et des plantes vivaces. L’aménagement se poursuit avec la création d’une série d’étangs d’agrément dont le pourtour est planté d’arbres de collection à fleurs et à feuillage d’automne, et en 1975 d’une cascade. Parallèlement, de grands travaux d’embellissement du village sont réalisés. En 1977, les premiers visiteurs peuvent admirer le jardin blanc inspiré de celui de Sissinghurst dans le Kent en Angleterre, les trois bordures de printemps, d’été et d’automne, ainsi que la tonnelle de glycine blanches et bleues longue de 110 mètres. Prévues dès l’origine, des fabriques, sont intégrées au paysage: en 1985, traversant l’étang, un pont-pagode chinois est imaginé avec l’aide du peintre décorateur Alexandre Sérébriakoff. En 1994, le Pavillon turc est érigé au milieu de l’étang. Le Belvédère, d’inspiration russe, surplombant la rivière et les toits du village est terminé en 1997. Aboutissement d’un travail d’une trentaine d’années, le parc floral d’Apremont sur Allier est aujourd’hui géré par l’écrivain Elvire de Brissac, sœur de Gilles, ainsi que le domaine et l’arboretum, avec l’aide du chef jardinier Tony Poupin."

http://lapassiondupatrimoine.fr/

"la passion du patrimoine" a qui j'emprunte cette présentation me pardonnera; résident dans ce bel environnement depuis 8 ans, j'avais envie de partager l'amour du beau à travers ce jardin, que je visite sans cesse, avec toujours un endroit à découvrir, le regard posé sur une fleur, un arbre,ou la contemplation sous  une lumière différente; j'aime immortaliser mes promenades contemplatives  en photos.

Bonne promenade.

Mireille Bertrand

présidente de l'Association Les Muses du Val d'Allier